Le métier de syndic

La mission du syndic

La mission du syndic consiste essentiellement en la gestion des parties communes ainsi que la représentation et la gestion des intérêts de l’association des copropriétaires d’un immeuble ou d’un groupe d’immeubles bâtis.

Le syndic est considéré comme l’organe exécutif de l’association des copropriétaires et ses obligations sont fixées par la loi (Art. 577-8 §4 du Code civil). Il se charge ainsi de la gestion administrative, financière et technique du bâtiment :

  • convoquer l’Assemblée générale statutaire ;
  • consigner les décisions de l’Assemblée générale dans le registre prévu à cet effet ;
  • exécuter et faire exécuter les décisions prises par l’Assemblée générale ;
  • accomplir tous les actes conservatoires et tous les actes d’administration provisoire ;
  • administrer les fonds de l’association des copropriétaires ;
  • représenter l’association des copropriétaires, tant en justice que dans la gestion des affaires communes ;
  • permettre aux copropriétaires d’avoir accès à tous les documents ou informations à caractère non privé relatifs à la copropriété, de toutes les manières définies dans le règlement de copropriété ou par l’Assemblée générale, et notamment par un site web ;
  • conserver, le cas échéant, le dossier d’intervention ultérieure ;
  • présenter, pour la mise en concurrence visée à l’article 577-7, § 1er, 1°, d) une pluralité de devis établis sur la base d’un cahier des charges préalablement élaboré ;
  • soumettre à l’Assemblée générale ordinaire un rapport d’évaluation des contrats de fournitures régulières ;
  • tenir à jour la liste et les coordonnées des personnes en droit de participer aux délibérations de l’Assemblée générale ;
  • tenir les comptes de l’association des copropriétaires de manière claire, précise et détaillée suivant le plan comptable minimum normalisé à établir par le Roi ;
  • préparer le budget prévisionnel pour faire face aux dépenses courantes de maintenance, de fonctionnement et d’administration des parties communes et équipements communs de l’immeuble, ainsi qu’un budget prévisionnel pour les frais extraordinaires prévisibles.

Souvent, l’étendue de la mission du syndic est mal comprise et beaucoup de copropriétaires attendent du syndic des services pour lesquels il n’est pas mandaté (ni payé). Voici quelques exemples fréquents :

  • garder une clé des appartements et assurer leur accès en cas de nécessité ;
  • faire établir des devis de réparation à la suite de sinistres ayant touché des parties privatives ;
  • régler les problèmes de voisinage ;
  • fournir un décompte de charges pour les locataires ;
  • procéder à des interventions techniques.

Ses compétences

Gérer un immeuble demande des connaissances dans diverses disciplines. Outre une connaissance technique du bâtiment, il doit avoir de solides bases en comptabilité, de bonnes connaissances juridiques et d’excellentes facultés relationnelles. Si le rôle de syndic peut être exercé par un copropriétaire ou un professionnel, les exigences et les responsabilités restent les mêmes.

Sa formation

Il n’existe pas de formation spécifique pour devenir syndic. Cependant, le métier est réglementé et pour l’exercer, il faut remplir une des conditions ci-dessous :

  • être agréé comme syndic auprès de l’IPI (Institut Professionnel des Agents Immobiliers) ;
  • être comptable(-fiscaliste) et inscrit auprès de l’IPCF (Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes Agréés) ;
  • être géomètre-expert et inscrit auprès du Conseil fédéral des géomètres-experts ;
  • être architecte et inscrit auprès de l’Ordre des architectes ;
  • être avocat.
Avenue du Sabotier 34 à 1428 Lillois-Witterzée | Agrément IPI 511160 (Quentin DESLOGES) | 02/259 54 58

Politique d'utilisation des cookies

Ce site web peut faire usage de cookies en vue d’améliorer la fonctionnalité du site web. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour améliorer votre navigation.
Pour en savoir plus sur notre politique d’utilisation de cookies, veuillez cliquer sur le lien suivant